Troubles dissociatifs

Quels sont les principaux types de troubles dissociatifs ? Quelles sont les causes de dissociation ?

Avec « trouble dissociatif« il indique la » non-intégration « entre différents processus psychiques, c’est-à-dire la dissociation de différentes fonctions telles que la mémoire, la perception ou l’identité. Un aspect de la sphère psychologique est donc déconnecté des autres.

Par ailleurs, le terme troubles dissociatifs désigne une catégorie qui regroupe différentes formes de cette style= »display:none; » class= »path » ologie : trouble dissociatif de l’identité, amnésie dissociative, fugue dissociative, trouble de dépersonnalisation et trouble dissociatif non précisé. Quelles sont les différences entre ce type de trouble ?

Trouble dissociatif de l’identité

Le sujet atteint de cette forme de trouble dissociatif est partagé entre une ou plusieurs identités ou personnalités, chacune avec des caractéristiques différentes. Appelée aussi trouble de la personnalité multiple, cette style= »display:none; » class= »path » ologie entraîne le contrôle d’abord de l’une puis de l’autre des identités, sans que le sujet ne se rende forcément compte de ces changements. C’est une fragmentation de l’identité.

Amnésie dissociative

En général, l’amnésie se développe à la suite d’un traumatisme et se caractérise par l’incapacité à se souvenir d’événements ou d’informations personnelles. Ce manque de mémoire peut durer quelques heures ou pendant de longues périodes. Il ne s’agit pas d’un simple oubli mais d’un véritable trouble.

Évasion dissociative

Les personnes atteintes s’éloignent brutalement de leur domicile ou de leur lieu de travail ou, en général, de leur environnement. Cependant, il ne se souvient pas de son identité et de son passé. Pour cette raison, il prend souvent une nouvelle identité.

Trouble de dépersonnalisation

Dans ce cas, le sujet se voit de l’extérieur comme s’il était en dehors de son propre corps et esprit.

Trouble dissociatif, sans précision

Cette catégorie comprend tous les troubles qui, tout en présentant les principales caractéristiques du trouble dissociatif, ne peuvent être classés dans aucune des style= »display:none; » class= »path » ologies précédemment exposées.

Le traumatisme

Le trouble dissociatif est une sorte de mécanisme de défense qui aide les malades à s’éloigner d’un traumatisme ou un abus qu’il a déjà subi. Le non-traitement du traumatisme, cependant, au fil du temps provoque cette dissociation qui ne permet plus au sujet d’accéder facilement à cette mémoire. Le sujet cherche donc à se détacher de la mémoire pour ne pas avoir à supporter une charge excessive. Malgré cela, diverses situations stressantes peuvent aggraver les symptômes du trouble rendant la vie quotidienne plus difficile.

Le traitement

Le parcours auquel doit faire face un patient atteint de trouble dissociatif est généralement assez long. Fouiller dans des souvenirs, souvent très douloureux, n’est possible qu’avec l’aide d’un cours de psychothérapie bien structuré qui peut durer des années. En fait, il faut récupérer le traumatisme caché et le retravailler pas à pas. Malgré la difficulté et la longue durée du processus, il est possible pour une personne atteinte de trouble dissociatif de retourner vivre avec plus de sérénité.

Différents types de psychothérapies comme les psychothérapies cognitivo-comportementales ou Emdr peuvent être efficaces. De plus, dans de nombreux cas, le psychothérapie de groupe.

Si vous souhaitez recevoir plus d’informations sur le sujet, vous pouvez consulter notre liste de professionnels expérimentés dans trouble dissociatif.