Psychologie de l’enfant : les maux les plus fréquents

Pourquoi contacter un thérapeute expérimenté en psychologie de l’enfant ? Quels sont les troubles les plus fréquents de l’enfance et de l’adolescence ?

Comme nous le savons tous, il existe différents types de théories et d’approches psychologiques. Certains sont basés sur différentes techniques, tandis que d’autres traitent de différents groupes ou groupes d’âge. Dans le cas du psychologie de l’enfant la thérapie est entièrement dédiée aux étapes de l’enfance et de l’adolescence, ainsi qu’à tous les troubles qui peuvent survenir dans ces périodes délicates.

Cette division entre psychologie de l’enfant et de l’adulte est nécessaire car le psychisme des enfants est différent de celui des enfants plus âgés. La petite enfance, en effet, est l’une des étapes les plus importantes pour la formation de la personnalité de chacun de nous. Nommer ce que ressent un enfant est souvent plus complexe et doit être découvert à travers différentes techniques, comme le jeu. La présence des parents au sein de la thérapie est essentielle. Dans bien des cas, en effet, elles sont totalement ou partiellement intégrées au parcours thérapeutique de l’enfant.

Le thérapeute qui traite de la psychologie de l’enfant doit avoir des compétences spécifiques pour pouvoir interagir avec les enfants et doit avoir la bonne sensibilité pour pouvoir communiquer avec eux.

Troubles de l’enfance et de l’adolescence

Les émotions profondes comme la colère, l’anxiété, la peur peuvent altérer la vie des enfants. S’ils persistent dans le temps ou deviennent de plus en plus intenses, vous devrez probablement consulter un pédopsychologue. Son travail sera de nommer ces émotions et d’apprendre à l’enfant à les gérer. Il existe différents types de troubles qui peuvent affecter l’âge de l’enfance et de l’adolescence, ci-dessous nous présentons quelques exemples ou certaines situations particulières qui peuvent nécessiter une aide extérieure.

  • Intimidation

Tant ceux qui souffrent que ceux qui commettent des épisodes d’intimidation ont besoin d’une aide spécialisée. Ce trouble se développe à travers un caractère violent et intimidant envers ses pairs. Souvent, l’intimidation se produit au sein des écoles qui, de plus en plus, essaient de trouver de nouvelles solutions.

  • Hyperactivité

Les enfants souffrant d’hyperactivité se comportent plutôt de manière impulsive et ont difficulté de concentration. Pour être tel, ce trouble doit généralement apparaître avant l’âge de 7 ans et doit être diagnostiqué depuis au moins six mois.

  • Mutisme sélectif

Bien qu’il n’y ait pas de difficultés physiques, l’enfant atteint de mutisme sélectif cesse de parler complètement ou avec certaines personnes. Les causes de ce trouble sont psychologiques et doivent être éradiquées par une amélioration de l’estime de soi de l’enfant.

  • Agression

Ce trouble chez l’enfant peut être un signal d’alarme pour indiquer un malaise provenant par exemple de relation avec les parents ou avec des camarades de classe. En effet, selon une recherche de l’Université de Montréal, l’agressivité des enfants pourrait être liée au comportement des parents.

  • Crises d’adolescents

L’étape de l’adolescence peut être très difficile, car l’enfant traverse une période de grands changements physiques et psychologiques. Cette période de transition peut toutefois créer moments d’instabilité et déboucher sur une véritable crise. Dans certains cas, il est nécessaire de solliciter l’aide d’un spécialiste pour aider l’adolescent à « traduire » ses humeurs.

  • École

L’école peut aussi être un problème. Que la cause soit l’astyle= »display:none; » class= »path » ie ou un manque de passion pour un sujet particulier, cela n’a pas d’importance. L’une des difficultés les plus importantes auxquelles l’enfant/adolescent doit faire face est certainement la déception que les parents ressentiront en cas, par exemple, de refus. Lisez les conseils de nos experts à ce sujet.

  • Obésité infantile

C’est un problème d’une grande importance sociale, et il semble que l’Italie ait ce bilan négatif. Souvent, vous ne réalisez pas que l’alimentation compulsive ou incontrôlée peut être synonyme d’inconfort. Dans ces cas, il serait donc conseillé d’accompagner une alimentation équilibrée et le mouvement avec une thérapie de soutien adéquate.

Si vous souhaitez recevoir plus d’informations sur le sujet, vous pouvez consulter notre liste de professionnels expérimentés en psychologie de l’enfant.